Vous êtes ici : Accueil > L’homme > Les lieux de Vailland > « Fading », une topographie sentimentale

« Fading », une topographie sentimentale

Mis en ligne le 29/01/2017

Un projet photographique autour de la Prague de Vailland

Au départ donc, la tentation de reconstituer un « plan sentimental » de Prague que l’écrivain Roger Vailland envisagea de publier aux éditions tchèques « Aventinum » en 1927. Projet dont il ne reste presque rien : une seule lettre – découverte durant notre voyage– y fait allusion... Sorte de « carte blanche » ou de « blanc-seing » dont nous nous sommes emparés...

Ainsi avons-nous défini peu à peu un parcours dans la capitale de la Bohême et de ses environs en pointant sur la carte les lieux liées à la biographie de Vailland et de son ami le peintre tchèque Joseph Sima.

Lentement s’est donc constituée une « topographie sentimentale » que les photographies présentées ici et glanées en couple – main dans la main– ponctuent. Un nouveau « plan » s’est ainsi fixé sur les rives de la rivière Upa et le long de la Vltava (Moldau), de Prague à Nachod, Terezin, Jaromer, Brno...etc.

JPG - 55.2 ko
im fading ex3

À l’arrivée, qui sait si ces simples photographies ne représentent pas –même très approximativement– les points d’intersection du « plan sentimental » que Roger Vailland avait en tête ?

Seule certitude toutefois : ce « plan » ne se lit pas à plat, mais s’entend uniquement dans la profondeur de l’air… Comme le « fading » dans un récepteur radiophonique.

Anne-Lise Broyer et Nicolas Comment

Fading a été réalisé dans le cadre d’une résidence à l’Institut Français de Prague et a bénéficié du soutien de l’Institut Français.

© 2006–2007 Les Amis de Roger Vailland – Élizabeth Legros et Alain (Georges) Leduc, co-responsables de la rédaction.
Conception : www.linuance.com