Vous êtes ici : Accueil > L’homme > Fiches thématiques > Le bestiaire de Roger Vailland

Le bestiaire de Roger Vailland

Mis en ligne le 20/12/2018

Lisant les romans de Vailland, on constate au fil des pages que certaines images, certaines métaphores animales reviennent de manière insistante dans ses écrits, trop souvent pour ne pas être signifiantes. Le fait en soi n’est pas particulièrement original ; ce qui l’est davantage, ce sont ses choix.

À première vue, dans le corpus constitué par les principaux romans de Vailland, ainsi que ses pièces de théâtre et essais, deux catégories zoologiques sont particulièrement présentes : les oiseaux et les poissons. Viennent ensuite certains quadrupèdes : les lions, les lièvres (souvent), les loups (moins). Quelques vaches, veaux, chèvres, renards, serpents complètent le tableau. Enfin, Vailland fait souvent des références aux bêtes sauvages, ainsi désignées de manière globale, ne serait-ce que pour souligner le comportement de certains de ses personnages.

Pour en savoir plus : voir ci-dessous le texte d’Elizabeth Legros Chapuis « De quelques animaux de passage », extrait de son livre « Roger Vailland, l’essence d’un style » (éd. Le Coin du Canal, 2014)

PDF - 611.7 ko
De quelques animaux de passage
© 2006–2007 Les Amis de Roger Vailland – Élizabeth Legros et Alain (Georges) Leduc, co-responsables de la rédaction.
Conception : www.linuance.com